FR
Actualités

Les 4 choses à savoir avant de prendre sa retraite

La Retraite à l'Etranger - Publiée le 01/10/2020
Les 4 choses à savoir avant de prendre sa retraite à l’étranger
Quitter la France et prendre sa retraite à l’étranger, voilà une idée qui a déjà conquis plus d’un million de français. Aujourd’hui, il est de plus en plus fréquent de voir notamment de jeunes retraités quitter la France pour profiter de la vie à l’étranger.
Mais avant de faire ce choix crucial, il est important de prendre en compte certains paramètres :

Le choix du pays

Lors du choix final, trois critères sont principalement déterminants : la proximité avec la France, le système local de santé ou encore le coût de la vie.
Bien choisir son pays est donc capital pour passer une retraite reposante et apaisante. Les dernières destinations à la mode sont le Portugal, le Maroc et la Thaïlande.

La langue

L’apprentissage des langues étrangères est beaucoup plus difficile passé un certain âge. La langue peut donc devenir très rapidement un frein dans le confort de la vie de tous les jours. On estime à 20% le nombre de retraités qui estiment que la barrière de la langue est trop importante pour eux.

Les impôts

Il est important de bien faire ses calculs avant de quitter la France ; en effet, à première vue, un départ à l’étranger pourrait permettre d’alléger ses impôts. Dans la réalité, il faut bien étudier les conventions fiscales qui peuvent exister entre la France et votre future destination d’accueil. Certaines d’entre elles sont véritablement avantageuses comme celle mise en place par le Portugal, qui permet à tout retraité européen n’ayant pas résidé plus de 5 années sur place, d’y prendre sa retraite en étant alors exonéré d'impôt sur sa pension.

Les coûts annexes

Il est évident que les retraités qui quittent la France le font en grande partie pour des raisons financières. Une étude révèle en effet que les revenus moyens des retraités expatriés sont de 221 € par mois (contre 621 € pour ceux restés en France). Cependant, il faut bien prendre en compte le fait qu’une fois à l’étranger, il y a des frais supplémentaires, dus notamment aux possibles allers retours en avion pour rentrer en France, ou bien aux frais de santé souvent plus élevés qu’en France. Tout cela peut contribuer à faire croitre et multiplier les dépenses prévues initialement.
Cet article vous a-t-il été utile ?
Retour à la page actualités